Vous êtes ici : Elagage Haute Savoie » Arrachage » Arrachage d’arbre en Haute Savoie

Arrachage d’arbre en Haute Savoie

Lors d’un abattage d’arbre il est parfois utile d’arracher la souche pour disposer d’un nouvel espace de plantation. En supprimant une souche, vous évitez:

  • Un tronc apparent en surface
  • D’abimer les lames de coupe d’une tondeuse
  • un espace inexploitable (plantation, travail du sol)

Dans de nombreux cas, l’arrachage n’est pas possible pour de nombreuses raisons: proximité d’un talus, tronc trop important, impossibilité d’accès avec un équipement de désouchage.

Dès lors qu’il est possible d’effectuer un arrachage de souche, nous intervenons pour réaliser dans les délais impartis les travaux permettant de retrouver le terrain originel sans arbre. Un travail du sol additionné d’un amendement organique permet de rendre la terre cultivable de nouveau.

Comment procéder à l’arrachage d’une souche?

Vous allez comprendre notre méthode de travail concernant l’arrachage d’une souche. Il s’agit de méthodes que nous mettons en oeuvre depuis de nombreuses années et chaque arrachage a été une réussite. Suivez dès a présent les différentes étapes d’un arrachage bien effectué. Nous vous proposons ici un arrachage mécanique. Ces travaux concernent tout types de  souches supérieure à 20 cm de diamètre (impossible à arracher manuellement). La photo ci dessous illustre clairement notre méthode de travail. Il s’agit d’un de nos chantier d’arrachage d’un cyprès de leyland suite à son abattage.

arrachage-arbre-haute-savoie

  1. La première phase que nous ne détaillerons pas dans cet article est l’abattage de l’arbre. Il peut très bien être effectué par démontage ou par abattage au pied. Ne pas couper l’arbre au niveau du sol mais laisser une hauteur de tronc pour permettre un effet de levier pour le désouchage.
  2. Une fois l’ensemble du tronc dégagé et le branchage évacué, il faut disposer d’un espace dégagé pour pouvoir manoeuvrer avec des engins de chantier type pelleteuse, et tracteur. C’est aussi l’occasion de délimiter globalement l’étendue des grosses racines de la souche. Si besoin retirer tout dallage, jardinière ou autre objet pouvant déranger dans ce périmètre.
  3. Un travail d’excavation à la pelleteuse est nécessaire à cette étape. En effectuant une tranchée de 60 à 100 cm de chaque coté de l’arbre, un maximum de racines traçantes sont supprimées. Nous répétons ensuite cette même étape en tournant de 90° autour de la souche.  L’ensemble des racines traçantes étant supprimées, l’ancrage de l’arbre est ainsi bien moins important. Les conifères disposent principalement de racines traçantes, l’arrachage est donc largement facilité. Les arbres caducs quand à eux disposent d’un pivot ou racine centrale plongeant en profondeur dans le sol. Il est donc nécessaire de la découper avant de sortir la souche.
  4. A l’aide de la pelleteuse, un effet de levier doit être effectué. En tirant et en poussant la partie haute du tronc, la souche va progressivement se désolidariser du sol. C’est à ce moment là que le pivot est apparent. Il peut être supprimé par arrachage grâce à la pelleteuse ou après dégagement par découpe à la tronçonneuse pour les plus gros sujets.
  5. La souche est enfin libre. Dégagez la terre des racines à l’aide du godet, et de la bêche. Une fois la souche allégée, elle peut être transportée grâce au bras de la pelleteuse pour être évacuée.

Suivant les condition, l’accessibilité et la taille de la souche, une pelleteuse plus ou moins grosse est nécessaire. Au delà de 60 cm de diamètre une souche est trop importante pour être arrachée. Dans ce cas, nous procédons au rognage de souche. Ensuite l’installation d’un produit dévitalisant accélère la désintégration de la souche en profondeur.

Ce contenu a été publié dans Arrachage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.